Les chroniques de Dheos : [Arc 1] L’épopée Emeraude

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les chroniques de Dheos : [Arc 1] L’épopée Emeraude

Message par Dheos le Ven 19 Sep - 17:26

Salut à tous et à toute après quelques jours de réflexion j'ai décidé de faire une suite à mon rôle play (cf ma candidature) les personnes souhaitant me conseiller ou même me proposer des sujets pour mon histoire sont les bienvenues. Mon RP prendra place dans l'acte 3. Il sera divisé en arc comportant chacun leur post individuel afin de faciliter la lecture. La suite donc se déroulera à partir de l'acte 3 qui comportera un certains nombres de chapitres.

Les deux premiers chapitres sortiront dans la soirée.

Enjoy!

Dheos.


Dernière édition par Dheos le Mer 21 Sep - 19:29, édité 3 fois
avatar
Dheos
Rolliste suprême
Rolliste suprême

Messages : 113
Réputation : 0
Date d'inscription : 08/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les chroniques de Dheos : [Arc 1] L’épopée Emeraude

Message par Dheos le Ven 19 Sep - 18:52

Acte III : L'équipe est formée.

Chapitre 1 : Introduction






            Au moment où notre défaite ne portait plus à discussion, trois personnes apparurent devant nous, je pus apercevoir des ailes, une barbe et de grandes oreilles poilues. Mais nous perdîmes connaissance tout de suite après.
A mon réveil, nous étions couchés sur des lits, dans une maison inconnue. Le soleil perçait à travers le rideau et me caressait le visage tel une douce flamme dans une cheminée. Un Eniripsa suivis d'un Enutrof et un Pandawa arrivèrent dans la pièce. lepetitchacaux dormait encore en rond, sa queue sous le nez lui caressant les narines.  Nos sauveurs se présentèrent. Elchacal, l'Eniripsa, Harders, l'Enutrof et Rhanne la Pandawa; Elchacal était en faite le frère de mon ami et il avait décidé de le suivre, suivis de ses compagnons car il savait que son aîné allait se mettre dans l'embarras très facilement. Mais ce qui l'intéressait le plus c'était ma motivation à avancer malgré mes échecs, une certaine incompétence dans la réflexion avec une légère de tendance à foncer la tête baissée. Je lui fis donc part de mon histoire. Il comprit mes intentions et demanda à ses amis de le suivre dans la salle d'à côté. Durant l'attente je m'adossais au mur en réfléchissant à la route à suivre. Un ronronnement venant de mon ami me donna un léger sursaut puis un fou rire me prit. Sans doute la pression de toute cette histoire qui retombait.  La porte claqua et mon ami se réveilla en sursaut, les poils hérissés. Puis il reconnue son frère et le salua comme si de rien était. Après réflexion, Elchacal m'informa de leurs intentions. Ils comptaient nous rejoindre et suivre l'aventure avec nous afin de protéger son frère et de devenir l'un des plus grands médecins du monde des douze.
Pour fêter ça, Rhanne sortie des chopines de bière et lança: "Bon, pour fêter ça, maintenant ON BOIT!"



Chapitre 2: Le gèle arc-en-ciel




           Nous étions prêt, mais avant de commencer notre quête légendaire, nous devions gagner en puissance et en équipements. Mais pour cela, il nous fallait obtenir la reconnaissance des habitants de ce monde enclin au danger, à la magie et à un humour assez décalé. Notre première destination: l'antre de Bibiblop.
           Ensemble, le voyage ne fut pas difficile, cependant nous devions faire plusieurs pauses car Rhanne avait du mal à se remettre de sa gueule de bois de la veille. Arrivé à l'antre, Bibiblop était présent et nous salua en nous expliquant l'arrivé d'un tofu postal lui indiquant notre venu. Notre mission était d'entrer dans le donjon et de vaincre le roi des blops. Mais la tache s'avéra plus compliquée que prévu. Afin de pouvoir rendre honneur au roi, il nous fallait vaincre chacun de ses fils. Il existe quatre éléments dans notre monde, le feu, la terre, l'eau et l'air soutenue par une puissance physique dite neutre. Les fils représentaient chacun un élément. Il nous fallut une semaine pour les vaincre.
           Il est maintenant temps d'affronter le roi et de lui voler un objet précieux, que de nombreux aventuriers ont cherché en vain et  périe en essayant de le dérober: le gel arc-en-ciel.

Propriété: inconnue
Prix: non fixé
Rareté: élevée



Chapitre 3: Cœur d'Iop




          Comment en étions-nous arrivé là, mes amis... Ils étaient... tous... à terre. Mon heure était aussi venue. L'air était âcre, les murs couverts de nos sang et des gelés de nos ennemis. Le roi, lui, était toujours debout. Ma vue se troublait alors qu'ils se dirigeait vers moi... je devais survivre et vaincre pour sauver mes amis... mais que faire? Notre mission était un échec et la mort nous tendait les bras...

          Une heure plus tôt: Nous étions prêt! Prêt à tout pour vaincre. Le courage coulait à flot dans nos veines. Dans la salle se trouvait un décors assez agréable. De la verdure, une légère odeur sucrée, puis un bruit sourd se fit entendre et un liquide gluant frôla les moustaches de lepetitchacaux. Par réflexe, toute l'équipe roula en avant, sortant ses armes. Il était temps de se battre. Elchacal nous donna du courage et de l'énergie tout en guérissant nos blessures grâce à ses mots. Les disciples Eniripsa sont vraiment incroyable. De son côté, Rhanne utilisait des fioles affaiblissant nos ennemis qui devenaient ainsi moins résistants. lepetitchacaux et moi foncions dans le tas en esquivant flasques et tires de gelé provenant de nos adversaires. Au bout de quelques minutes, il ne restait plus que le roi et un de ses acolytes. Une erreur d’inattention mit Rhanne à terre... À cette vision, je sentis une puissance s'élever en moi, mélangée à ma haine. Mes yeux fixaient mon ennemi puis mes jambes se mirent à me porter vers lui; ma lame sifflait au vent, entaillant et déchiquetant tout sur son passage. Mes amis étaient paralysés et me regardaient bouche bée tandis que Rhanne était toujours inconsciente. D'un bond, je me retrouvais aux côtés de l'ennemi et d'un mouvement verticale, que l'on pourrait assimiler à un forgeron donnant naissance à une arme, je sentis ma lame le traverser jusqu'en son milieu. Ma puissance migra vers mon épée, pour en sortir dans toutes les directions, faisant exploser mon ennemi.
          Mes mains tremblaient et lorsque je levais les yeux, le roi en avait profité pour mettre à terre Elchacal et avait appelé un gloutovore qui avala mon dernier allié. J'étais seul... épuisé... Comment en étions-nous arrivé là, mes amis... Ils étaient... tous... à terre. Mon heure était aussi venue. L'air était âcre, les murs couverts de nos sang et des gelés de nos ennemis. Le roi, lui, était toujours debout. Ma vue se troublait alors qu'ils se dirigeait vers moi... je devais survivre et vaincre pour sauver mes amis... mais que faire? Notre mission était un échec et la mort nous tendait les bras...




          Tout était noir. Le temps était comme arrêté. Un disciple Xélor en était-il à l'origine? Non, il n'y avait aucune magie là dedans.
Puis une lumière, je me revoyais tuer mon ennemi, mais quelque chose était clochait. Je ne me reconnaissais pas, mon regard était... différent. Il était vide. On m'aurait cru bercé tendrement par la folie. Je revis mes amis à terre et un hurlement sortie de mon âme jusqu’au moment où une main se posa sur mon bras.
          De cette main se dégageait une chaleur apaisante et rassurante. Une odeur agréable ressemblant à l'orée de la forêt prêt de chez moi, mélangeant plusieurs arômes de plantes. Puis une voix tendre et douce me chuchota: " Il est temps mon...". Le temps s'accéléra et je repris le contrôle de mon corps. Le roi se dirigeait toujours vers moi. Mais je me sentais... différent.
          Cette fois-ci, la puissance entra une nouvelle fois en moi, beaucoup plus forte et stable. Il était temps d'abattre ma cible et de vaincre. Je me ruais vers le roi et au moment de frapper, le gloutovore, contenant mon ami, s'interposa bouche ouverte. Je fis siffler ma lame dans les airs, d'une telle force que ce dernier fut projeté sur le côté et s'écrasa contre le mur. Le roi était à porté de lame... Mais je voulais être plus proche... encore plus proche... afin de pouvoir savourer l'élargissement de sa pupille lorsque ma lame le transpercerait. Mais... ce fut totalement différent... Mes mains se mirent à trembler, lâchant mon arme... cependant mon élan m'empêchait de stopper ma course... Étrangement la puissance ne me quittait toujours pas. Et cette même puissance provenait d'un point, mon cœur... mon cœur d'Iop.


Dernière édition par Dheos le Dim 30 Oct - 11:49, édité 10 fois
avatar
Dheos
Rolliste suprême
Rolliste suprême

Messages : 113
Réputation : 0
Date d'inscription : 08/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les chroniques de Dheos : [Arc 1] L’épopée Emeraude

Message par Lip-Oz le Ven 19 Sep - 19:37

hihi j'adore petit déo :) par contre rajoute ton chap 1 pour que les gens n'ai pas besoin de le chercher ;)
avatar
Lip-Oz
Charmeur de Rubise effarouchée
Charmeur de Rubise effarouchée

Messages : 582
Réputation : 3
Date d'inscription : 16/10/2012
Age : 25
Localisation : toulouse et espagne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les chroniques de Dheos : [Arc 1] L’épopée Emeraude

Message par Snyler le Ven 19 Sep - 19:49

On veut la colère du iop !
avatar
Snyler
Chevaucheur de Crocabulia
Chevaucheur de Crocabulia

Messages : 1958
Réputation : 20
Date d'inscription : 07/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les chroniques de Dheos : [Arc 1] L’épopée Emeraude

Message par Dheos le Ven 19 Sep - 20:20

Le chapitre I est rajouté :).

Elle arrive laisse juste le coeur du iop en moi s'exprimer :p
avatar
Dheos
Rolliste suprême
Rolliste suprême

Messages : 113
Réputation : 0
Date d'inscription : 08/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les chroniques de Dheos : [Arc 1] L’épopée Emeraude

Message par Dheos le Sam 8 Nov - 3:41

Chapitre 4: Une rencontre de sang




           Je sentis les battements de mon cœur s’accélérer. Une impression à la fois familière et étrange. Un sentiment de déjà-vu, sortie d'un lointain passé remontant avant ma naissance. La puissance ne cessait d'augmenter, un pouvoir immense était en moi, une puissance pouvant rivaliser avec les dieux. Je sentis une main invisible caresser la mienne, la saisissant la dirigeant vers mon cœur. Je sentais cette main fusionner avec la mienne, une étrange lumière bleutée apparue au niveau de mon cœur. Ma main entra en moi touchant mon cœur lui même, pas physiquement mais... cela m'échappe encore. Je sentis sous mes doigts un pommeau d'épée. Je l'extirpais, celle-ci était brisée et une chaîne la liait à mon torse. Elle était l'image de mon âme, puissante mais incomplète. Une voix forte mais familière me chuchota qu'il n'était pas encore temps pour moi de mourir. Puis, je perdis le contrôle de mon corps. J'étais possédé par une force que je ne connaissais pas...



       
               Je n'étais que spectateur, mais ce que je vis me hante encore. Les enchaînements étaient d'une rapidité et les coups d'une puissance que j'arrivais à peine à suivre. La lame brisée virevoltait sifflant et tranchant l'air. Chaque mouvement de cette épée provoquait une onde de choc faisant vibrer les murs aux alentours. Je me vis prendre l'épée d'une façon inédite. Je... enfin mon corps... la tenait comme un fouet la contrôlant, non pas par le pommeau mais par la chaîne. Puis le coup de grâce arriva. Des coups gracieux et impressionnants. Un coup de poing envoya le roi à terre. D'un appuie marquant le sol d'une légère crevasse, mon corps s'envola en tournoyant à l'horizontale. Lorsque que mon corps atteint le sol, la lame s'écrasa sur le monstre causant des secousses et un vacarme effrayant. Mais le roi était coriace et était encore vivant. Mon corps attrapa la chaîne et attira le roi vers lui d'une force qui ne le faisait plus toucher le sol. Le contact final allait avoir lieu. Ma main attrapa le pommeau de la lame, encore planté en lui, et le trancha d'un geste sec faisant passer les deux morceaux du roi à mes côtés. J'étais littéralement passé à travers. Le roi était mort. Mais une ombre derrière moi apparu. Je vis le souffle du gloutovor attirer mon corps afin de l'avaler. Mais mon corps ne bougea pas... D'un bruit disons ressemblant à une grosse bombe à eau, le gloutovor explosa, délivrant mon ami. Je compris plus tard pourquoi. Les gloutovors sont des monstres pouvant avaler ennemi comme allié et la digestion de ces derniers leur procurait une résistance supérieure. Mais lorsque celle-ci est terminée leur résistance disparaît et si ils sont trop affaiblis... meurent. Je vis mon ami éjecté sur le sol. Je repris le contrôle de mon corps mais quelque chose était différent... La lame disparue comme s'effritant en poussières de lumières. Mon ami me regarda d'un air terrifié et me hurla de l'épargné. Je vis mon reflet dans son regard. J'étais différent. Mon teint pâle était devenue noir et rayé par des éclairs blancs, même mes cheveux étaient décolorés. Puis cette couleur disparu en coupeaux s'envolant et disparaissant comme désintégrés, laissant mon corps intact. Je sentis mes forces m'abandonner et je m’effondrais en arrière. Je sentis dans ma main une fiole contenant un liquide. La gelée arc-en-ciel. Nous avions réussis. Je tourna la tête vers Elchacal et Rhanne inconscients. Puis mon tour vint et je sombrais petit à petit dans les ténèbres. J'entendis la voix de Bibiblop hurler que nous étions là, puis d'autres voix se firent entendre. Je pus distinguer un blason. Celui de la Nosferatu. La silhouette de leur chef était celle d'un disciple feca ayant déjà beaucoup d'expériences. "Ils sont là! Venez leur en aide! Nous devons savoir ce qu'il s'est passé exactement!"

                Dans le noir, la voix que j'avais entendu avant de perdre le contrôle de mon corps s'adressa une nouvelle fois à moi. "Je suis désolé Dheos j'étais obligé d'intervenir, ton destin n'était pas de mourir ici. Tu vas souffrir ton corps n'est pas assez solide pour contenir ma puissance. -La voix murmura- Je n'ai pourtant utilisé que 5%. Retrouve moi dans le labyrinthe au sud ouest d'Amakna, il est temps que tu saches à propos de tes origines et qui tu es exactement. Nous avons beaucoup à nous dire... Mon frère."


Dernière édition par Dheos le Dim 30 Oct - 11:49, édité 9 fois
avatar
Dheos
Rolliste suprême
Rolliste suprême

Messages : 113
Réputation : 0
Date d'inscription : 08/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les chroniques de Dheos : [Arc 1] L’épopée Emeraude

Message par Dheos le Sam 8 Nov - 3:47

La première image vient d'un animé que j'ai adoré, Guilty Crown.
avatar
Dheos
Rolliste suprême
Rolliste suprême

Messages : 113
Réputation : 0
Date d'inscription : 08/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les chroniques de Dheos : [Arc 1] L’épopée Emeraude

Message par Halaiksse le Sam 8 Nov - 5:08

Petit coucouu rapide
avatar
Halaiksse
Maître du Troll
Maître du Troll

Messages : 819
Réputation : 39
Date d'inscription : 27/10/2012
Age : 23

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les chroniques de Dheos : [Arc 1] L’épopée Emeraude

Message par Snyler le Sam 8 Nov - 10:17

Pff deos a été possédé par le Dark Vlad en personne et c'est seulement maintenant qu'il nous le dit.
avatar
Snyler
Chevaucheur de Crocabulia
Chevaucheur de Crocabulia

Messages : 1958
Réputation : 20
Date d'inscription : 07/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les chroniques de Dheos : [Arc 1] L’épopée Emeraude

Message par Dheos le Sam 8 Nov - 12:24

Non pas par le Dark Vlad par une autre entité liée au Dark Vlad certes mais différente. (cf la fin de la quête du dofus emeraude)
avatar
Dheos
Rolliste suprême
Rolliste suprême

Messages : 113
Réputation : 0
Date d'inscription : 08/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les chroniques de Dheos : [Arc 1] L’épopée Emeraude

Message par Snyler le Sam 8 Nov - 13:27

Pourquoi tu spoil comme ça pff.
avatar
Snyler
Chevaucheur de Crocabulia
Chevaucheur de Crocabulia

Messages : 1958
Réputation : 20
Date d'inscription : 07/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les chroniques de Dheos : [Arc 1] L’épopée Emeraude

Message par Halaiksse le Sam 8 Nov - 13:55

Joyeu anniv a seba hhahaahh lui c mon malade ;ppppppp bonnaniv dude
avatar
Halaiksse
Maître du Troll
Maître du Troll

Messages : 819
Réputation : 39
Date d'inscription : 27/10/2012
Age : 23

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les chroniques de Dheos : [Arc 1] L’épopée Emeraude

Message par Dheos le Sam 8 Nov - 14:07

AHAH :p
avatar
Dheos
Rolliste suprême
Rolliste suprême

Messages : 113
Réputation : 0
Date d'inscription : 08/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les chroniques de Dheos : [Arc 1] L’épopée Emeraude

Message par Invité le Sam 8 Nov - 15:58

Vive les spectateurs

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les chroniques de Dheos : [Arc 1] L’épopée Emeraude

Message par Dheos le Jeu 20 Aoû - 23:21

Chapitre 5: Un détour judicieux




          "Un champ de bataille... Des disciples de tout dieux... Des blasons représentant des dieux et déesses protecteurs... Du sang et des hurlements... Où-suis je?" Un sifflement fit irruption prêt de ma tempe, puis des dagues se plantèrent en moi... Le monde devint sombre et froid, je me sentis m'écrouler... Quand mes yeux se rouvrirent j'entendis une voix.

         "Et bah c'est pas trop tôt! Tu allais nous faire patienter encore combien de temps?". Je m'empressais de reprendre mes esprits. "Que s'est-il passé?" J'eus soudain le réflexe de regarder mon abdomen afin de vérifier l'état de ma blessure... Mais il n'y avait rien, ni blessure ni cicatrice... "Le combat... je devrais être mort, pourquoi suis-je encore en vie on m'a poignardé... Je devrais être mort!". À ce moment je pus voir le propriétaire de cette voix rauque et douce. Il était adossé contre le rebord de la fenêtre et me scrutait intrigué, il était un disciple de la déesse Feca. "De quoi tu parles? On t'a retrouvé juste à la fin de ton combat contre le Blop Multicolore. tu as sniffé du pollen ou quoi?"... Intrigué je me redressais tout en sentant tout mes muscles trembler... "Oubliez. Où-suis je? Où sont mes amis?" À ce moment l'homme se redressa et je pus voir à son regard et son équipement, toute l'expérience qui émanait de lui, comme une aura. "Je m’appelle Zéryx, meneur de la Nosferatu, comme tu as pu le constater, je suis un disciple de la déesse Feca. Nous partions récupérer notre percepteur dans le donjon. À notre arrivée pour tenter de vaincre cette boule de gelée nous t'avons aperçue. Je dois dire que c'était assez impressionnant, tu m'as rappelé une amie de voyage dans mes débuts. Selendem Hénage je crois." Surpris je me ruais sur lui pour savoir ce qu'il savait sur ma mère. Le seul souvenir que j'avais d'elle était celui d'un amas de terre surplombé d'une épée reflétant le soleil. "Je vois... tu es le fils de cette femme... Je vais donc te raconter rapidement notre parcours. Ta mère était puissante, elle détruisait ses adversaires les uns après les autres. Son regard était empli de rage et de violence. C'est tout à fait à cela que tu ressemblais d'ailleurs". Je sentis alors un sentiment de fierté mais aussi de honte par rapport à cette scène. "Enfin bon passons. Elle était d'une puissance inégalable je n'avais jamais vu autant de pouvoir et de force. À chaque coup, ses épées faisaient surgir des ondes de chocs capable même aujourd'hui de briser mes boucliers. Rien que d'y penser j'en ai encore froid dans le dos. Enfin bref, tu peux te lever? Au pire prend cette canne en bois de bambouto et suis moi. Au faite pour tes amis tu les retrouveras plus tard, ils vont tous bien".





          Je suivis donc le meneur de cette guilde qui nous avait sauvé, tout en lui racontant les voix que j'entendais durant mon précédent combat, en évitant à plusieurs reprises de m'écrouler sur le sol, suite à l'état dirons-nous pitoyable du planché. Il m'expliqua que le labyrinthe en question était celui du Dark Vlad, mais que dans mon état actuel le seul moyen que j'avais pour le battre était de recourir encore une fois à cette puissance. Malheureusement, il est clair que j'y laisserais ma vie car l'accès est très compliqué et dangereux, pour cela je devais m'endurcir et augmenter ma puissance. "J'ai une proposition à te faire Dheos, tu as surement dû entendre parler de la guerre entre les deux cités, Bonta et Brakmar. Et bien sache qu'il existe un troisième alignement, les mercenaires que l'on appelle dans notre monde Les Sélénytes, j'en suis un des grands maîtres. Nous ne fonctionnons pas comme les autres factions, nous sommes aux services de la population. Il existe deux branches, la première que l'on appelle la branche passive consiste à réunir le peuple et à créer des événements pouvant aider les aventuriers à se distraire. La deuxième est la branche active appelée Cyn, elle consiste à récupérer des plaintes contre des gens peu scrupuleux, harcelant les plus faibles ou encore à les aider dans des excursions en donjon contre une rémunération. Vu ta force actuelle, je voulais donc te proposer de rejoindre cette dernière. Elle te permettra d'atteindre ton but et de t'endurcir. Qu'en dis-tu?" Durant ma réflexion, nous entrions dans une salle, et une ovation me sortit de mon état second. "Apparemment ton exploit n'a pas laissé les membres indifférents. "Je me retournas vers Zeryx en lui disant que j'acceptais sa proposition. Je sentis alors une forte douleur entre mes omoplates, ce dernier avait littéralement planté des ailes de bois dans ma chair. "Et bien pas un mot, ni une grimace? Intéressant, bienvenue parmi nous jeune Cyn Sélényte." La fête continua durant quelques heures et je pus récupérer l'usage total de mon corps. Soudain la porte s'ouvrit avec fraca, un jeune disciple du dieu Sadida avait des dagues plantés dans le dos et s'écroula. Je me jetais alors prêt de lui pour le rattraper. Il me murmura le nom de son agresseur et tomba, inconscient. Je sentis alors la rage m'envahir. Une main se posa sur mon épaule; celle de Zeryx. "Je pense que tu es conscient de ton rôle. Prends ceci, ce sont des parchemins pouvant tracer la personne en question. Voila est ta première mission Traques le, trouves le et venges le au nom des Cyn Sélenytes."


Dernière édition par Dheos le Dim 30 Oct - 11:55, édité 5 fois
avatar
Dheos
Rolliste suprême
Rolliste suprême

Messages : 113
Réputation : 0
Date d'inscription : 08/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les chroniques de Dheos : [Arc 1] L’épopée Emeraude

Message par Dheos le Ven 21 Aoû - 17:14

Chapitre 6: Que la traque commence




          Me voici parti dans ma première mission en tant que mercenaire. Je sentais en moi comme une grande fierté et un besoin insatiable d'augmenter mes capacités. Il était temps pour moi d'affronter les atrocités de ce monde. Il n'y a pas seulement des monstres, non... il y a pire que ça. La guerre, une guerre complète et ouverte où tous les coups sont permis. Je sentais qu'il était impossible d'y échapper et qu'un jour où l'autre je devrais moi aussi y participer quitte à choisir un camp. Je devrais quoi qu'il arrive protéger mes amis.

         Les parchemins m'indiquaient le même endroit... Amakna, le village au centre de notre monde. C'est ainsi que je dû emprunter pour la première fois ce que l'on appelle un portail Zaap. Ce dernier ressemblait à une grande arche de pierre entourant un vortex bleuté où l'on pouvait apercevoir un tourbillon en son centre. Le système de fonctionnement était simple. Ce que l'on appelle un gardien des portails paramétrait ce dernier contre des Kamas afin de nous envoyer à l'endroit désiré à condition que nous connaissions le mot de passe écrit sur l'arche. Il était temps pour moi de le franchir, lors de mon passage je sentis que le portail me propulsa de l'autre côté et je me retrouvais au village d'Amakna en un instant... Je devais faire vite avant de perdre la position de ma cible... Que la traque commence!

         Au plus je m'approchais de mon ennemi, au plus je sentais mes ailes vibrer. Mais ce dernier se déplaçait, je pouvais le sentir. Je devais le suivre sans me faire repérer et lui tomber dessus. Mais j'espérais au fond de moi que ce dernier riposterait. J'entendais des bombes et des fracas loin de moi, je me suis donc dépêché de rejoindre l'endroit d'où provenait les détonations. Je vis un disciple du dieu Sram affronter un disciple du même dieu mais avec une allure et des aptitudes différentes, ce dernier utilisait des bombes. Encore une détonation... Le disciple Sram tomba à terre et l'homme aux bombes ce tourna vers moi. "Toi aussi tu veux prendre ta raclé petit Iop? Nous les roublards avons été nommés classe OP, tu ne sais pas ce que ça veux dire? Et bien ça signifie que t'es Obligé de Perdre. Allez ramène toi qu'on en finisse!"





          Le Roublard se jeta sur moi avec un rire à faire froid dans le dos, je ne compris pas tout de suite sa façon de combattre. Il lançait effectivement des bombes mais pas sur moi... Mais sur lui. À chaque détonation je pus le voir inhaler la fumée des explosions et voir ses capacités d'action, de mouvement et de force dédoubler. Puis vint mon tour de subir les explosions et comme je le pensais elles n'augmentaient pas mes compétences mais me rapprochaient de la défaite. Entre les bombes qui n'explosaient pas, se reflétait une étrange lumière. Je compris à l'instant que si je me trouvais dans celle-ci l'affrontement serait très compliqué. Le combat devint intéressant lorsque ce dernier commit l'erreur de s'approcher de moi. Je pus alors le coller à moi grâce au souffle provoqué par ma lame après un mouvement de bras circulaire. Ainsi toute ma puissance fut libérée sur lui ce qui l'envoya valser à l'autre bout de la forêt. Je me suis donc précipité d'un bond vers lui. Je pus apercevoir dans mon vol un Zaap mais je ne pouvais qu'apercevoir "forêt mal...".

          Il y avait dans l'air comme une odeur de poudre et d'asphalte. Mon arrivée fracassa le sol et le fit tituber. À ce moment j'eus la possibilité de lui donner le coup de grâce. D'un mouvement d'épée et de saltos autour de lui je pus l'entailler de tous les côtés. Il était à genoux. Juste avant de l'achever j'ai décidé de lui rendre sa tirade de tout à l'heure "J'ai trouvé une nouvelle définition de ton OP, obligé de perdre? Ou Pas!" Au moment où mon épée allait le fendre je le vis appuyer sur un détonateur activant une bombe que je n'avais pas remarqué juste sur ma droite. Je pus le vaincre, mais la bombe explosa et le souffle me propulsa dans un endroit lugubre. Puis j'entendis des claquement d'os prêt de moi. "De la viande fraîche dans ce labyrinthe, le maître sera content qu'on te ramène." J'eus le réflexe de boire une potion de rappel mais il n'y eut aucun effet. Je me redressais vers lui avec un sourire provocateur en me tenant à mon épée. "Essaye pour voir tas d'os!"


Dernière édition par Dheos le Dim 30 Oct - 11:56, édité 10 fois
avatar
Dheos
Rolliste suprême
Rolliste suprême

Messages : 113
Réputation : 0
Date d'inscription : 08/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les chroniques de Dheos : [Arc 1] L’épopée Emeraude

Message par Dheos le Ven 21 Aoû - 17:28

J'ai décidé de modifier les couleurs afin de rendre plus lisible l'histoire pour les yeux les plus fragiles! Enjoy faites moi vous retour ou vos idées /w Dheos ça fait toujours plaisir et ça motive!
avatar
Dheos
Rolliste suprême
Rolliste suprême

Messages : 113
Réputation : 0
Date d'inscription : 08/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les chroniques de Dheos : [Arc 1] L’épopée Emeraude

Message par Snyler le Ven 21 Aoû - 18:08

Une scène d'action agréablement décrite !
avatar
Snyler
Chevaucheur de Crocabulia
Chevaucheur de Crocabulia

Messages : 1958
Réputation : 20
Date d'inscription : 07/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les chroniques de Dheos : [Arc 1] L’épopée Emeraude

Message par Meldy-San le Ven 21 Aoû - 21:08

Fais en un livre!
avatar
Meldy-San
Caresseur de Chachachovage
Caresseur de Chachachovage

Messages : 1329
Réputation : -2
Date d'inscription : 06/03/2015
Age : 20
Localisation : Bourgogne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les chroniques de Dheos : [Arc 1] L’épopée Emeraude

Message par Dheos le Ven 21 Aoû - 21:23

Snyler s'engage à éditer! :p
avatar
Dheos
Rolliste suprême
Rolliste suprême

Messages : 113
Réputation : 0
Date d'inscription : 08/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les chroniques de Dheos : [Arc 1] L’épopée Emeraude

Message par Dheos le Sam 22 Aoû - 20:11

Chapitre 7: Possédé par le mal



         Je ne voyais plus le bout de cet endroit, un labyrinthe hein? Il portait bien son nom. Et il était infesté de ces créatures puantes. En même temps, il y avait de temps en temps quelques bworks dans cet endroit, connaissant ces créatures je n'ose pas imaginer ce qu'ils font entre eux. Pour sortir de ce cimetière vivant je devais atteindre le bout du labyrinthe et vaincre les obstacles qui se dressaient face à moi.

          J'avançais petit à petit, afin de ne pas me faire surprendre. Combien de temps avais-je passé dans cet endroit? Trois, quatre jours? Le temps se déroulait différemment, je ne pouvais pas deviner l'heure grâce au soleil. L'endroit était enveloppé par une brume épaisse m’empêchant de voir le ciel. Une pluie de flèches me sortit de ma réflexion, je pus éviter la plupart, mais avec la fatigue accumulée depuis tout ce temps, une flèche réussie à m'atteindre à l'épaule droite. Des chafers et des bworks archées sortirent des buissons. D'un bond j’atterris dans leurs rangs, je tendis le bras restant, devant moi, mon épée faisant son prolongement, je tournais sur moi même et sentis les os se briser sous mes coups, ma lame vibrait, le sang éclaboussait mon visage. J'avais remarqué auparavant que dès qu'un monstre succombait sous mes coups, une étrange énergie quittait leurs corps pour pénétrer dans le mien, je sentais le tourment m'envahir. Je continuais donc mon chemin, un immense arbre surplombait une clairière dissipant légèrement la brume. Un fin filet de lumière émergeait de ce vortex de fumé opaque. Je me sentis libéré et fonça dans cet endroit idyllique. À mon arrivée je ne vis aucune sortie, le désespoir s'empara de moi. Aucun monstre en vue, je devais me reposer. Je m'adossais donc à l'arbre et le sommeil commença à envahir mon corps. Au moment de succomber à ce dernier, une voix semblant venir d'un autre monde s'adressa à moi. "Bonjour jeune Iop, n'est-il pas plaisant de se reposer après tant d'efforts dans un endroit si agréable?". Je me relevais lentement encore engourdi par la fatigue. "Qui êtes-vous?", l'homme sortit de l'ombre, c'était un disciple du dieu Iop comme moi. Je me voyais rassurer. "Que faites-vous ici? Etes-vous coincé tout comme moi?". Je pus voir sa chevelure flamboyante, il descendit d'une monture squelettique et s'approcha de moi. "Pour être franc mon petit, je pense qu'il est temps pour toi de te reposer, si jamais des monstres venaient te déranger je serais là pour les vaincre." Je me sentis soulagé, "Merci pour tout il est temps pour moi de partir aux pays des rêves et de retrouver ma vigueur.". L'homme se déplaça vers moi comme téléporté, je sentis sa main me transpercer, sans aucune douleur ni effusions de sang. Je sentis une force étrange m'envahir et ma tête s'embraser, des flammes se dévoilaient devant moi et je vis mort et destruction. L'homme me chuchota à l'oreille. "Endors toi maintenant, ta force m'intéresse et je compte bien m'en servir. Des rêves dis-tu? Je serais ton pire cauchemar!"





         Je me réveillais paisiblement dans le même endroit où je m'étais assoupi. Il n'y avait personne en vue, le mystérieux disciple du dieu Iop avait disparu. Était-ce un mauvais rêve? Je me redressais lourdement à l'arbre auquel j'étais adossé. Je voyais des corps face à moi, inconscients. Des disciples de tous dieux. Leurs visages étaient terrifiés et couverts de blessures. Je ne comprenais pas ce qu'il se passait, comment une telle bataille aurait pu se dérouler prêt de moi sans me réveiller? Puis je sentis sur mes mains comme une odeur de fer similaire à celle des mines d'Astrub. C'était du sang, elles en étaient couvertes.

          Des pas et des claquements d'armures se firent entendre au loin, me sortant de ma stupeur. Je décidais de me précipiter vers ce bruit mais mon corps refusa de bouger. Mes jambes tremblaient, mais ne bougeaient pas. Mon corps n'était plus dépendant de ma volonté. Les aventuriers sortirent de l'ombre. "Dheos!". La voix était familière, mes amis, et Zeryx se tenaient devant moi. Ce dernier se dressa face à moi. "Que s'est-il passé Dheos, j'avais par sécurité lié des parchemins sur toi. Cela fait un mois que tu es ici. Dès ton entrée dans le labyrinthe nous avons tout de suite monté une équipe de sauvetage. Viens avec nous il est temps de partir avant que le maître des lieux ne se montre." J'aperçu derrière Zeryx, mes amis de voyage. Ils avaient l'air différents. Plus fort et plus puissant et je pus lire leur inquiétude dans leurs regards. "Viens avec nous, Dheos il est temps de quitter cet endroit." me fit Rhanne. Mes lèvres se délièrent "Mes amis enfin!" mais ces mots ne purent sortirent de ma bouche et firent place à un hurlement grave et puissant. Mes cheveux et ma lame s'embrasèrent, mes yeux me brûlèrent et mes doigts se serrèrent sur le pommeau de mon épée. "De nouvelles proies, enfin! A table mes frères!" Des chafers possédant des épées et des arcs se montrèrent. Je fonçais sur mes amis avec un rire des plus terrifiants et les firent reculer.

          Ils se regroupèrent en formation de combat, Zeryx en tête. J'enfourchais instantanément ma monture squelettique et me préparais au combat contre ma volonté. Des bulles lumineuses apparurent tout autour du groupe de mes amis par un mouvement tourbillonnant du bâton de Zeryx. Puis ils se dispersèrent autour de moi. La bulle se divisa en bouclier autour de chacun de mes amis, leur créant une armure individuelle. Leurs armes se mirent à briller, c'était ce que l'on appelait la maîtrise, augmentant leur puissance. Ils détruisirent sans difficultés mes alliés. Non ses alliés. Le sol sous les pieds de ma monture se changea et devint un sable mou et acide. Je me jetais hors de ma monture qui disparut comme vaporisée. Mon regard se tourna vers elle puis vers mes amis m'encerclant. Un rire fit irruption de moi. "Intéressant enfin des aventuriers à la hauteur. Je vais voir ce que tu vaux mon petit Dheos.". "Elchacal va secourir les aventuriers et mets les hors de portés de l'affrontement puis revient nous porter mains fortes." Je me jetais impuissant vers mes amis faisant siffler ma lame, mais ces derniers se défendaient lourdement. Ils ripostèrent, le sol redevint comme précédemment et ils se jetèrent tous sur moi. Des jets de feu brûlèrent mon corps et des éclairs, me parcouraient, sortant de nuage noir. Des cartes enflammées et glacées me transperçaient et des Pandawas m'écrasèrent en tombant du ciel. Ils étaient tous sur moi à porté pour m'achever. Que devais-je faire? Ma voix pouvait enfin sortir de mes lèvres. "ARRETEZ!!!!!" Ils se stoppèrent pétrifiés. L'autre voix resurgit "Merci mon petit". Mon corps dégagea une onde de choc incroyable brisant les boucliers et mirent mes amis à terre inconscient. "Je vais commencé par ton ami le plus important à tes yeux maintenant, ça t'apprendras à t'opposer à moi jeune insolent!". Je vis l'épée flamboyante se lever puis siffler vers lepetitchacaux. J'hurlais intérieurement, je voulais à tous prix, qu'au fond de moi ma main s’arrête mais en vain. Ma lame se planta dans mon ami le brûlant de l'intérieur. La rage m'envahit et je sentis ma force s'agrandir ainsi que les flammes. Je repris peu à peu le contrôle. "Que fais-tu espèce de fou arrêtes maintenant!" Mon corps me répondait totalement et expulsa l'intrus reprenant forme derrière moi. Mon épée en main et les yeux injectés de sang, je me retournais vers lui. "Tu vas me le payer! Ma puissance? Tu ne la posséderas plus. Tu vas la subir!"


Dernière édition par Dheos le Dim 30 Oct - 11:57, édité 6 fois
avatar
Dheos
Rolliste suprême
Rolliste suprême

Messages : 113
Réputation : 0
Date d'inscription : 08/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les chroniques de Dheos : [Arc 1] L’épopée Emeraude

Message par Snyler le Sam 22 Aoû - 20:50

Pas mal, pauvre chacaux.
avatar
Snyler
Chevaucheur de Crocabulia
Chevaucheur de Crocabulia

Messages : 1958
Réputation : 20
Date d'inscription : 07/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les chroniques de Dheos : [Arc 1] L’épopée Emeraude

Message par Invité le Mer 26 Aoû - 21:34

nice

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les chroniques de Dheos : [Arc 1] L’épopée Emeraude

Message par Meldy-San le Mer 26 Aoû - 23:29

Tu écris vraiment bien , dommage qu'il y est peu de lecteur ..
avatar
Meldy-San
Caresseur de Chachachovage
Caresseur de Chachachovage

Messages : 1329
Réputation : -2
Date d'inscription : 06/03/2015
Age : 20
Localisation : Bourgogne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les chroniques de Dheos : [Arc 1] L’épopée Emeraude

Message par Dheos le Jeu 27 Aoû - 0:33

Chapitre 8: Remise en cause





          Il était temps pour moi de détruire cette tête brûlée et de venger tout le malheur qu'il avait causé. Un monstre. C'était bel et bien un monstre assoiffé de destruction et de mort. Il était de mon devoir de le vaincre, en étais-je capable? Il n'en faisait aucun doute, la victoire était inévitable et le contraire était inacceptable. J'allais le terrasser, de part mes coups, je le ferais plier et de part ma volonté je le ferais tomber! Enfin c'est ce que je croyais.

        "Et bien et bien jeune Iop, il me semblerait que je t'ai sous estimé. Aller viens mon grand, dévoile moi l'intégralité de ta force!" À ces mots, je me précipitais vers lui. Nos lames s'entrechoquèrent et des ondes de chocs nous propulsaient d'un bout à l'autre de la clairière. A chaque fois, nous reprenions appuie sur les arbres alentours pour nous propulser de nouveau. C'était une démonstration de force à l'état pur. Arriva le moment où le combat prit plus d'intensité. Nous étions immobilisés, l'un en face de l'autre. Des auras se dégageaient de nos corps. Mon adversaire possédait une aura enflammée recouvrant son corps et brûlant ce qui l'entourait. La mienne était tout aussi violente, mais cette dernière couchait l'herbe et les arbres au sol autour de moi. Nous restions immobilisés, là, à nous regarder, nous scruter. L’afflux de puissance pénétrait dans nos deux corps respectifs. Puis dans une synchronisation parfaite, ce pouvoir se dégagea provoquant une immense onde de choc autour de nous. Je sentais le sol s’affaisser sous le poids de mes pas. Nous marchions l'un vers l'autre d'un pas calme et serein nous fixant du regard. Jusqu'au moment où nos auras pouvaient s'entrechoquer provoquant des étincelles et par moments des éclairs transperçant l'air. Je sentais une nouvelle force, étrangère, affluer en moi. Ma puissance augmenta, détruisant une partie de mon équipement, ne gardant que la partie basse. Elle était rouge comme embrasée, carbonisant la végétation à mes côtés. Elle finit par prendre le dessus et engloba mon adversaire. Son aura avait complètement disparue laissant place à la mienne. Il était pétrifié et se couvrait le visage. À ce moment, je sentais mes mains s'enflammer et je dirigeais droit vers lui un uppercut brûlant de haine et de pouvoir. "Arrête ça tu ne peux pas me détruire. Je suis le plus puissant Iop existant!". Puis vint le moment de l'impact. Un souffle gigantesque nous souffla lui et moi.



          Je me relevais tant bien que mal et vis mon adversaire à terre. Je m'approchais de lui prudemment. Arrivé à son niveau je le vis inconscient. J'avais gagné. Je me précipitais aux côtés de mon ami quand soudain une forte pression atteint ma poitrine, mon ennemi, il était face à moi, le poing enfoncé dans mon abdomen. "Il semblerait qu'avec ma possession tu es conservé une partie de ma force. Il est temps de me la rendre." Mon aura disparue comme aspirée par cet homme. Elle était différente et produisait un éclat tendant vers le violet, détruisant toute vie naturelle à son contact. Je roulais sur le sol impuissant face à la défaite. Quand soudain une immense aura apparut sur le côté. Elle était bleutée, même turquoise. À son contact la vie reprenait son droit. Aveuglé je ne pus distingué sur le coup la personne qui en était à l'origine. "T'es un peu casse pied petit gars, moi qui voulait gardé ça secret encore longtemps va falloir que je me lâche, non mais je te jure les jeunes de nos jours. Allez viens prendre ta raclé gamin!" Je n'en croyais pas mes yeux, mon ami lepetitchacaux était si puissant que ça?! Il était debout face à moi, me tournant le dos regardant fixement mon ennemi. Il enleva la poussière de son équipement et en me lançant un regard amusé. "Reposes toi Dheos, et ne sois pas si surpris, j'étais le coéquipier de ta mère ne l'oublie pas." Puis il sortit deux lames. Des griffes roses? Mais elles semblaient différentes. Des runes étaient gravées dessus et son aura en faisait le prolongement. Il maîtrisait tous les éléments, son corps en était le témoin. Des orbes de différentes couleurs parcouraient son corps et rayonnaient de milles feux. Mais il était trop tôt pour s'émerveillé, j'allais prendre une leçon. Une leçon de combat.

          Chacun des pas de mon ami était aussi puissant que les entrechoques des épées de mon propre combat. J'étais abasourdi par une telle puissance. Le Iop tendait son épée devant lui et d'un geste verticale trancha le sol lançant une onde de choc vers mon ami. Puis il tendait la main et d'un geste cette dernière se divisa dans quatre directions comme une croix. D'un geste d'épée, mon ami réduisit l'attaque à néant. Il marchait d'un air nonchalant vers lui, le regard fixe et déterminé. Notre adversaire se mit à hurler. Je reconnus sa posture. Il était enragé, et s’apprêtait à abattre toute sa puissance sur mon ami. D'un bond, il se retrouva au dessus de lui et d'un coup d'épée détruisit tout ce qui les entourait et créa un cratère. Cette attaque était bien plus puissante que la mienne contre le blop multicolore. "C'est donc ça la puissance d'un Iop?" me disais-je intérieurement? Lorsque que la fumée se dissipa il n'y avait plus rien mis à part un cratère. Mais mon ami n'était pas en son centre. Il était derrière lui, dos à dos. D'un geste de la main il fit valser le Iop à l'autre bout de la clairière qui s'écrasa sur l'arbre. Mais pour peu de temps, il reparti de plus belle, s'essuyant la bouche, vers lepetitchacaux embrasant l'arbre et l'air sur son passage. Ce dernier esquiva et retomba cinq mètres plus loin en reprenant appuie avec sa main. Le combat était d'une violence inouïe, des cartes jaillirent du sol, des épées enflammées transperçèrent le vent. Des flashs de lumières éclairèrent la forêt. Puis ils se retrouvèrent debout, d'un bout à l'autre du champs de bataille. Notre ennemi en haut du grand arbre enflammé fixait mon ami d'un air enragé dont les yeux reflétaient les flammes de l'incendie. Mon ami, lui, avait toujours le même regard sûr de lui et insolent. Le Iop hurla d'une telle puissance que le cri résonna dans toute la forêt. Ils se jetèrent l'un sur l'autre. L'ennemi trancha mon ami. Enfin c'est ce que je cru voir, ce fut rapide, très rapide. lepetitchacaux esquiva l'attaque en s'agenouillant et envoya valser le Iop en l'air. Deux lumières bleutées étaient plantées dans son ventre. Mon ami se redressa, leva les yeux au ciel et s'écria d'un air amusé et supérieur. "Jakpot! Fin de la partie!" Et une explosion incroyable se déroula au dessus de nous détruisant notre ennemi. Suivit d'une pluie de petites orbes bleues tombant lentement du ciel. Cette lueur s'accumula petit à petit vers l'arbre embrasé et commença à tourné autour de lui de plus en plus vite. Mon ami se tourna vers moi. En s'approchant il me tendit la main. "Dheos, saches une chose. Nous sommes tes amis et faisons partie de ton équipe reposes toi sur nous aussi de temps en temps. Tu n'es pas un dieu, tu as tes limites. Fais nous confiance." Un flash de couleur émeraude emplie la forêt et un portail fit son apparition au cœur de l'arbre. Mon ami jeta un œil à ce dernier et se retourna vers moi. "Dheos entres y, j'ai le pressentiment que là dedans se trouvent certaines de tes réponses." Je me dirigeais donc vers ce portail encore abasourdi. Arrivé en face de ce dernier je me tournais vers mon ami. "J'ai bien compris et compte sur moi quand nous nous reverrons j'aurais changé!". Je fis volte face et entra dans le vortex. Sans savoir ce qui m'attendait derrière.


Dernière édition par Dheos le Dim 30 Oct - 11:57, édité 3 fois
avatar
Dheos
Rolliste suprême
Rolliste suprême

Messages : 113
Réputation : 0
Date d'inscription : 08/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les chroniques de Dheos : [Arc 1] L’épopée Emeraude

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum